Dijon : Crypte St Bénigne

La fondation du monastère dédié à St Bénigne se confond avec la légende du saint. Au VIIIe siècle, guerres et incusrions sarrasines portèrent des coups au monastère qui fut relevé en 869 par lévêque Isaac. A nouveau le Xe siècle, avec les incursions normandes, fut une période noire qui obligea à enterrer le corps de St bénigne pour mieux le protéger. Peu après l'an mil, Guillaume de Volpiano entreprit la restauration de l'abbatiale carolingienne et construisit la magnifique rotonde à trois étages dont subiste seulement le rez de chaussée. Les modifications ultérieures de l'abbatiale épargnèrent le chevet et sa rotonde qui demeurèrent intacts jusqu'à la Révolution. La rontonde fut arasée et son rez de chaussée comblé en 1792. Celui-ciu fut redécouvert et restauré (parfois maladroitement) entre 1843 et 1853.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partie centrale de la rotonde

Colonnes de la rotonde

 

 

 

 

 

 

 

Chapiteau de la crypte: Personnage dans des feuillages

 

Chapelles latérales de la crypte
Emplacement du tombeau de St Bénigne

 

 

Chapiteau de la crypte

 

 

 

Chapiteau de la crypte : personnage englouti par un monstre