Toulouse (Basilique St Sernin)

La basilique Saint Sernin est le plus important monument roman conservé en France (longue de 115m et large de 64m au transept). Une première église fut construite dès le Ve siècle, sur le tombeau de St Sernin, martyrisé en 250. L'édifice actuel est le réasultat de plusieurs campagnes de construction. On commença par construire le chevet, les transepts et leurs portails, entre 1080 et 1096 (date de la consécration par Urbain II), sous la direction du chanoine Raymond Gayrard. Il fit construire les trois dernières travées de la nef et des collatéraux ainsi que la porte Miègeville, avant sa mort en 1118. Le cloître et le clocher furent ensuite construits, ce dernier comportant des étages terminés à l'époque gothique (arcs en mitre). La construction de la nef traîna ensuite en longueur et les voûtes des premières travées ne datent que du début du XIVe siècle, tout en conservant l'unité romane. La façade, prévue au départ avec deux tours, ne fut jamais terminée.

Préservée jusqu'à la révolution, les biens furent vendus et ainsi le cloître et les bâtiments abbatiaux étaient alors détruits. Viollet de Duc restaura l'édifice entre 1860 et 1880. Récemment, on fit disparaître les ajouts de cet architecte.

 

 

 

La chevet

 

 

 

 

 

Nef et clocher

 

 

 

 

 

 

 

Corbeau de la Porte Miègeville : David Musicien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le transept méridional

Porte Miègeville

Portail du transept appelé Porte des Comtes

 

Tribunes du transept

 

 

 

 

 

 

 

Détail de la porte Miègeville : Simon le Magicien
Tympan : L'Ascension
Collatéral intérieur.

 

Elévation de la nef.

 

Chapiteau du transept : Monstres et humains

 

 

Relief du déambulatoire : Christ en Majesté

 

 

 

 

 

Relief du déambulatoire : Détail d'un ange.

Fresques du Transept : Les saintes Femmes au Tombeau

Voûtes peintes à fresques du transept